Une ballade à Venise

En rentrant de vacances par l’Italie je voulais absolument que l’on s’arrête à Venise. Je voulais me faire mon propre avis sur cette ville ou l’on entend tout et son contraire. J’ai été très étonné par la découverte de cette île qui ne ressemble en rien à tout ce que j’imaginais. Premièrement nous étions presque seul dans les rues, il n’y avait que très peu de déchets dans les canaux et aucune mauvaises odeurs. Je me replonge dans tout ces souvenirs pour vous raconter notre venise, celui que l’on a vécu en cette magnifique journée de septembre.

Venise c’est d’abord arriver en bateau. Amarrer pour enfin se retrouver comme projeter au milieu du temps. Les vieux bâtiments vivants et abimés sont un souvenir de son histoire. Une ville où sont venus se réfugier les habitants des régions voisines, le commerce du sel et puis maintenant la ville des amoureux. C’est donc avec ce tableau un peu simpliste que l’on a observé ses peintures de couleurs ocres ou pales, ses fissures dans les murs et puis ses nombreux canaux. Venise c’est cette ville quasi-piétone où l’on peut se déplacer en bateau. De ponts en ponts, de pierre en pierre on peut apercevoir les gondoles : leurs sièges en moumoutes, les froufrous sur les rebords et puis le gondolier qui parle fort. C’est drôle. Des vendeurs de fleurs, au gondolier en passant par les musiciens de rue voilà peut être pourquoi on l’appelle la ville de l’amour. Moi, Venise ça m’inspire plutôt la douceur de vivre, les façades vétustes aux milles couleurs, le linge étendu dans les rues, le bruits des oiseaux pas farouches se disputant un morceaux de pain, les canaux et leurs douce mélodie, les bateaux et enfin le soleil qui te réchauffe la nuque. Voilà, c’est ça mon Venise, mon souvenir de Venise.

Si j’ai un conseil à te donner ce n’est pas d’y aller en plein saison sous peine de te faire emporter par les tonnes de touristes. Nous y étions début septembre et ce fut parfait. Les gondoles sont également un sacré budget. Nous te conseillons de te balader et d’en profiter pour errer dans ses rues étroites et si charmantes. Nous avons mangé à La Tecia Vegana, un délicieux restaurant végan, un peu hors centre-ville ce qui nous a permis de nous rapprocher un peu plus du vrai venise, celui avec le linge étendus, les anciens en terrasses qui parles fort et les quelques parcs. Notre journée c’est terminé avec un ciel menaçant et nous avons donc repris le bateaux pour rentrer nous abriter dans mon maison qui roule. Tu as déjà été à Venise toi ? Tu me racontes ?

Venise - voyage - travel - explore - italie - italy - italia - venice - venezia - ile - slow travel - le monde de lully1

Prends soin de toi,

N’oublie pas que tu es merveilleux/se,

A très vite

 

3 réflexions sur “Une ballade à Venise

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s